THE PERFECT WEAPON

novembre 2020 / Livre

Quand la guerre rencontre le cyber.

 

David E. Sanger couvre la politique étrangère américaine pour le New York Times depuis plus de 30 ans. The Perfect Weapon est la synthèse de plusieurs de ses investigations menées entre 2010 et 2016 sur des cyber-opérations planifiées et exécutées par les gouvernements des États-Unis, de la Chine, de la Corée du Nord, de l’Iran et de la Russie. 

Sanger prend comme point de départ l’opération « Jeux Olympiques », première cyber-campagne d’envergure commanditée au plus haut sommet d’un État et impliquant plusieurs services de renseignement nationaux et alliés. L’administration Bush est alors sur une ligne de crête : elle cherche à ralentir le programme nucléaire iranien, tout en évitant de porter le coup de trop qui entraînerait une escalade militaire au Moyen-Orient. Avec l’aide d’Israël, la NSA conçoit alors « l’arme parfaite » : le malware Stuxnet. L’attaque ne laisse aucune signature et pas une seule tâche de sang; elle est parfaitement niable par ses auteurs. Mais « l’arme parfaite » se retourne en partie contre les Américains. Au fil des pages, Sanger retrace cette course au cyber-armement qu’il compare avec les mécaniques de la Guerre Froide.

Sanger livre un véritable récit journalistique des événements internationaux qui servent de contexte aux cyber-guerres américaines : rythmé, plein d’anecdotes et de portraits tirés de ses rencontres personnelles avec des chefs d’États et des « pionniers » du cyber, qui ont été parmi les premiers à comprendre le potentiel et la dangerosité de cette arme.
The Perfect Weapon est aussi un manuel de stratégie, traitant aussi bien du bon usage de la cyber-arme dans l’attaque que de la défense des objectifs sensibles d’un État contre les offensives du même type. Les États-Unis sont à ce titre particulièrement vulnérables, étant donné le degré de numérisation avancée des infrastructures stratégiques du pays. Sanger fait un récit palpitant des scènes de panique et des prises de conscience suivant la découverte par Washington que les systèmes informatiques de pans entiers de l’administration fédérale sont « infestés » par les Russes. Traitant d’un sujet qui donne a priori peu de matière à une couverture sensationnelle, le taulier du New York Times livre un récit qui suscite le même appétit qu’un roman à suspens.

Disponible en anglais : The Perfect Weapon: War, Sabotage, and Fear in the Cyber Age, David Sanger, 2018.
Privilégiez les click&collect de vos librairies de proximité!